Reprise du championnat le 4 février

19/01/2007
Reprise du championnat le 4 février

Le championnat du Togo qui avait été interrompu le 26 novembre à la 10e journée en raison d'une "situation de crise" dans le football togolais reprendra finalement ses droits le 4 février, a indiqué vendredi la Fédération togolaise de football (FTF).

Les dissensions internes enregistrées au sein de l'ancien bureau de la Fédération togolaise de football (FTF) avant et après le Mondial-2006 en Allemagne avaient contraint la Fédération internationale de football (Fifa) à élaborer une feuille de route qui prévoit notamment le renouvellement du bureau fédéral de la FTF et la refonte des textes qui régissent le football au Togo.  

Un grand pas a été franchi le 9 janvier dans la mise en oeuvre de cette feuille de route avec l'élection d'un nouveau bureau, dirigé par Tata Avlessi qui a succédé au colonel Rock Gnassingbé.

 

Le championnat du Togo, qui a débuté le 23 septembre dernier, regroupe seize clubs.

 

 

Classement

 

1. ASKO 24 pts

 

2. Maranatha 21

 

3. Etoile Filante 18

 

4. US Koroki 17

. AS Togo Port 17

 

6. US Masséda 15

 

7. AS Douanes 14

 

8. AC Merlan 12

 

9. Sèmassi 11

. Kotoko 11

 

11. Dyto 10

. Agaza 10

 

13. Athlétic Club 9

 

14. Togo Télécom 8

 

15. Abou Ossé 7

 

16. Doumbé 6

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Incendie maîtrisé à l'université de Lomé

Faits divers

Un incendie s’est déclaré lundi dans le bâtiment accueillant la faculté des sciences économiques et de gestion à Lomé.

Les intempéries font 3 victimes

Faits divers

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur Lomé et sa périphérie ont causé la mort de 3 personnes.

Début de l'exercice Obangame Express

Coopération

Un exercice naval dénommé Obangame Express, assuré par les forces navales américaines en Afrique (NAVAF), a débuté vendredi avec la participation du Togo.

Interdits à la vente

Santé

Quatre médicaments importés ont été retirés de la vente. Le ministère de la Santé invoque des raisons commerciales.