Stambouli claque la porte

30/08/2008
Stambouli claque la porte

Le sélectionneur français Henri Stambouli vient de claquer la porte à la veille du match retour entre le Togo et la Zambie.

"Je ne peux plus supporter cette cacophonie et le désordre qui règne au sein de l'instance dirigeante du foot au Togo" a expliqué le technicien français qui fustige par la même occasion, les dissensions, l'amateurisme et l'improvisation qui caractérisent les dirigeants de la Fédération togolaise du football (FTF).Par ailleurs, les présidents des ligues et clubs ont tenu vendredi une conférence de presse au cours de laquelle ils constatent l'incapacité du bureau actuel de la FTF à continuer ses actions à la tête de la Fédération. Ils appellent à un congrès f afin d'élire un nouveau bureau.

"Nous ne pouvons rester indifférent et immobile au moment où notre football continue de sombrer dans l'abîme" a déclaré M. Batchassi, vice-président de Asko de Kara. Les présidents entendent saisir la Caf et la Fifa afin que ce congrès soit organisé dans les plus brefs délais.

Au même moment, le secrétaire général de la FTF a publié un communiqué annonçant la reprise du championnat de première division alors même que le président dit ne pas être au courant de cette mesure. Ambiance …

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Graines de vainqueurs

Sport

En tournée samedi à Atakpamé, Faure Gnassingbé a inauguré la nouvelle pelouse synthétique du stade de la ville. 

Prévoir plutôt que subir

Santé

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient d’acheminer au Togo des équipements de protection contre le coronavirus chinois.

Prorogation de l'accord de Cotonou jusqu'en décembre 2020

Coopération

Les négociations sur un accord post-Cotonou entre les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et l’Union européenne se sont poursuivies vendredi à Bruxelles.

Détection précoce

Santé

Moustafa Mijiyawa, le ministre togolais de la Santé, participera vendredi à Bamako à une réunion d’urgence de la Cédéao.