Une saison sur les gradins

09/07/2019
Une saison sur les gradins

Saison riche en évènement pour les amateurs

La Fédération togolaise de football (FTF) a déroulé mardi le calendrier de la saison 2019-2020.

En tout bien tout honneur, la première journée du championnat de D1 marquera le coup d’envoi.

Suspendu en raison du tournoi des dames de l’UFOA B, les trois dernières journées du championnat féminin auront lieu les weekends des 14,19 et 21 juillet.

Les 8e de finale de la coupe du Togo est prévue pour le 5 février 2020.

La saison s’achèvera fin mai 2020 avec la grande finale de la Coupe du Togo.

______

Le programme 

1ère journée de la première division (15 septembre 2019) 

Début du championnat féminin (27 octobre 2019) 

Début du championnat national de la D2 et de la D3 (8 décembre 2019)

8ème de finale de la Coupe du Togo (5 février 2020)

Quarts de finale de la Coupe du Togo (1er mars 2020)

Demi-finale du championnat féminin (8 mars 2020)

Quarts de finale de la Coupe de l’indépendance (15 mars 2020)

Finale du championnat féminin (30 mars 2020) 

Demi-finale de la Coupe de l’indépendance (12 avril 2020)

Finale de la D3* (25 avril 2020)

Finale de la Coupe de l’indépendance (26  avril 2020)

Finale du championnat national de la D2 (2 Mai 2020)

Fin du championnat national de première division (3 mai 2020) 

Demi-finale aller de la Coupe du Togo (10 mai 2020)

Demi-finale  de la Coupe du Togo (17 mai 2020)

Finale de la Coupe du Togo (24 mai 2020)

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un sport viril qui doit devenir populaire

Sport

Le directeur technique de la Fédération togolaise de rugby (FTR) a lancé mercredi à Sotouboua une campagne de découverte de ce sport.

C'est Bon pour Onomo

Tourisme

Le Groupe hôtelier français Onomo, qui possède un établissement au Togo, annoncé jeudi l’acquisition de plus de 60% de BON Hôtels.

Engagement collectif

Coopération

Le projet AVENIR (Action des Volontaires Européens et Nationaux Investis pour la Résilience) est mis en oeuvre au Togo.

Tendance lourde

Tech & Web

Le taux de pénétration de la téléphonie mobile est passé de 70% à 84% en 3 ans.