Mission d'observation militaire pour les législatives

05/09/2007
Mission d'observation militaire pour les législatives

Une mission exploratoire d'observation militaire de la Cédéao séjourne depuis le 27 août à Lomé dans le cadre de la préparation des élections législatives prévues le 14 octobre prochain.

"C'est une mission qui se trouve à Lomé en vue de l'observation des prochaines législatives. Cela veut dire concrètement que la Cédéao enverra durant ce scrutin une mission d'observation militaire", ont indiqué à Republicoftogo.com, des sources proches de l'organisation.C'est la première fois que la Cédéao enverra une telle mission au Togo.

Les législatives sont pour le Togo la dernière étape du processus de démocratisation engagé depuis deux ans par le président Faure Gnassingbé.

Elles permettront également aux autorités togolaises de renouer avec certaines institutions dont l'Union européenne (UE) qui a suspendu sa coopération depuis 1993 pour "déficit démocratique".

Le recensement électoral s'est déroulé dans des conditions jugées "satisfaisantes" par l'ensemble des partis politiques.

Plus de 2,945 millions de Togolais ont reçu leur carte d'électeur, selon des chiffres provisoires publiés par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

A Lomé, environ 947.098 habitants se sont faits recenser.

L'actuel président de la Cédéao est le chef de l'Etat bukinabé, Blaise Compaoré. Ce dernier a joué un rôle de premier plan dans le règlement de la crise politique au Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo Cellulaire épinglé

Tech & Web

Décidément, Togo Cellulaire est dans le viseur de l’ARCEP.

Le cinéma, ce n'est pas du bricolage

Culture

La Semaine nationale du cinéma togolais se déroule jusqu’au 28 novembre.

UFOA-B : le Bénin hérite des qualificatifs

Sport

Le Togo affrontera le Burkina-Faso et le Niger au Bénin dans le cadre des qualifications à l'UFOA-B.

Les opérateurs contraints d'appliquer un tarif unifié

Tech & Web

Sermonnés il y a quelques jours par l’ARCEP, les deux opérateurs mobile togolais ont décidé de revenir à des pratiques plus orthodoxes.