Formation aux droits de l'homme

24/09/2007
Formation aux droits de l'homme

L'Union interparlementaire (UIP) et le Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme organisent du 1er au 3 octobre à Ouagadougou un séminaire destiné à former les parlementaires d'Afrique francophone à la protection des droits de l'homme, a annoncé l'UIP lundi. Ce séminaire de trois jours vise à informer les parlementaires, dont certains viendront d'Etats lusophones et d'un pays hispanophone, "sur le système des organes conventionnels des Nations unies" relatifs aux droits de l'homme, ainsi que sur "le fonctionnement de la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples", a précisé l'UIP dans un communiqué.

Cette rencontre "intervient dans un contexte africain nouveau marqué par le développement du multipartisme intégral et un contrôle plus assuré de l'action gouvernementale des Etats par les institutions parlementaires, la société civile et les ONG", note l'UIP qui regroupe 147 parlements nationaux.Les pays participants au séminaire de Ouagadougou sont: Bénin, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, République centrafricaine, Côte d'Ivoire, République du Congo, République démocratique du Congo, Gabon, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Madagascar, Mali, Niger, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Tchad, Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des moyens et des ambitions

Uemoa

Cette photo est celle du futur siège de la Chambre consulaire Régionale (CCR-Uemoa).

Nouveau chapitre

Sport

‘Le gouvernement engage les Eperviers et la Fédération togolaise de football à écrire un nouveau chapitre du football togolais'.

Avortements sous conditions

Santé

L'interruption volontaire de grossesse est interdite au Togo. Mais elle se pratique discrètement.

Mise en relation

Tech & Web

Nouvelle boutique en ligne au Togo. Un site de petites annonces pour les particuliers.