L'Union européenne se mobilise

28/08/2008
L'Union européenne se mobilise

A la suite des dégâts provoqués par les inondations de juillet dernier au Togo, la Commission Européenne va mobiliser 656 millions de F CFA pour la réhabilitation des pistes rurales et la reconstruction des ouvrages d'art dans les zones sinistrées de la région maritime et des Plateaux.

Ce geste de l'UE vient en réponse à l'appel du gouvernement qui avait sollicité une aide internationale.Ce montant permettra de réhabiliter près de 90 km de pistes rurales et de reconstruire ou de réparer des ponts dans les zones de production de café-cacao et de coton

La Commission européenne, par le biais de son office d'aide humanitaire -ECHO-, avait déjà apporté son appui au gouvernement lors des inondations de 2007.

Ce financement accompagne les annonces d'autres bailleurs de fonds, notamment le FMI, la BOAD, la Banque Mondiale, la France, l'Allemagne et les Nations Unies.

La Commission européenne promet également de mettre en Œuvre des actions visant à améliorer les infrastructures urbaines par le biais de son Projet d'Aménagement Urbain du Togo (PAUT) ainsi qu'un programme de contournement de la ville de Lomé, pour un montant global dépassant les 13 milliards de FCFA.

La convention de financement de ce don aura lieu jeudi à Lomé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Délinquance transfrontalière

Faits divers

Neuf personnes ont été arrêtées par la police. La petite bande avait l’habitude de commettre ses méfaits à Lomé avant de repartir au Ghana.

Des spécialistes pour assurer un développement durable

Environnement

Le ministère de l’Environnement va recruter par concours 750 spécialistes de la protection de la nature.

Une initiative qui arrive à maturité

Coopération

L’initiative Muskoka (Projet d’amélioration de la santé maternelle et infantile) a été lancée il y a 5 ans.

Une politique d’inclusion maîtrisée

Développement

98 milliards de Fcfa, c’est le montant des crédits accordés depuis 7 ans par le Fonds national de la finance inclusive (FNFI).