Le Togo décroche un prêt de 15 millions de dollars

14/01/2019
Le Togo décroche un prêt de 15 millions de dollars

Les membres du conseil d'administration de l'ADFD

Le Fonds pour le développement d’Abou Dhabi (ADFD) et l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) ont annoncé le 12 janvier  un financement en faveur du Togo.

L’ADFD ayant engagé 350 millions USD sur sept cycles de financement dans le Fonds de projets IRENA / ADFD depuis 2013, l’annonce faite aujourd’hui lors de la neuvième session de l’Assemblée IRENA porte à 245 millions USD le financement cumulé. 

La facilité aide les pays en développement à accéder à des capitaux à faible coût pour des projets d’énergie renouvelable afin d’accroître l’accès à l’énergie, source d’énergie disponible pour les ménages, les écoles, les établissements de santé et les petites entreprises, améliorer les conditions de vie et contribuer à la réduction de la pauvreté.

Au Togo, une centrale solaire photovoltaïque raccordée au réseau de 30 MW sera construite grâce à un prêt de 15 millions de dollars. Le projet vise à fournir une énergie propre et fiable à environ 700.000 ménages et petites entreprises et à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 9 242 tonnes / an. 

Les communautés locales bénéficieront d'un meilleur accès à l'eau potable, à l'éducation et aux soins de santé, ainsi que de la création d'emplois privilégiant les femmes.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Incendie maîtrisé à l'université de Lomé

Faits divers

Un incendie s’est déclaré lundi dans le bâtiment accueillant la faculté des sciences économiques et de gestion à Lomé.

Les intempéries font 3 victimes

Faits divers

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur Lomé et sa périphérie ont causé la mort de 3 personnes.

Début de l'exercice Obangame Express

Coopération

Un exercice naval dénommé Obangame Express, assuré par les forces navales américaines en Afrique (NAVAF), a débuté vendredi avec la participation du Togo.

Interdits à la vente

Santé

Quatre médicaments importés ont été retirés de la vente. Le ministère de la Santé invoque des raisons commerciales.