Les nouvelles techniques de l’identification criminelle

08/02/2019
Les nouvelles techniques de l’identification criminelle

Photo de famille vendredi au terme de la formation

Une quinzaine d’officiers-élèves du cours d’application des officiers de la gendarmerie togolaise, ainsi que de cinq officiers de police nationale, ont achevé vendredi une formation de 5 jours dispensée par deux sous-officiers français du détachement de la gendarmerie prévôtale du Sénégal.

Une formation axée sur les techniques d’identification criminelle de proximité (TICP).

Fondée sur des mises en situation concrètes à l’aide de scènes d’infraction simulées, cette session a permis de sensibiliser les futurs décideurs de la gendarmerie et cadres de la police au caractère déterminant des constatations matérielles pour la résolution des enquêtes.

L'objectif est principalement d'organiser les constatations sur les lieux d’un crime ou d’un délit, de rechercher les preuves matérielles au travers d’opérations techniques et scientifiques, de prélever les indices et de les exploiter.

Policiers et gendarmes en TICP ont également un rôle de conseil auprès des magistrats et directeurs d'enquêtes et peuvent être amenés à témoigner en justice.

Cette formation constitue l’un des volets de la coopération franco-togolaise.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.

Do-Pharma injecte du dynamisme à l’économie

Santé

Implantée au Togo, une usine de production de solutés injectables vend désormais à l'ensemble des pays de la région.

Exercice conjoint avec l'Egypte

Coopération

Les forces spéciales égyptiennes et togolaises ont lancé la deuxième phase d'un exercice militaire conjoint de lutte contre le terrorisme.

Un ‘G5 côtier’ pour faire face au terrorisme ?

Coopération

Un projet de coopération transfrontalière sur le modèle du G5 Sahel pourrait voir le jour en Afrique de l’Ouest.