Soutien aux populations démunies

28/07/2012
Soutien aux populations démunies

Un appel à projets pour le Fonds social de développement (FSD) a été lancé jeudi par l'ambassade de France au Togo. 

Le FSD permet de financer des projets de développement social portés par des acteurs de la société civile. Il vise à améliorer les conditions de vie des populations les plus démunies ou enclavées et à les aider à satisfaire leurs besoins de base. Il permet par ailleurs de promouvoir des actions innovantes à caractère expérimental, de professionnaliser l’action des ONG et des communautés bénéficiaires en faveur du développement et, in fine, de créer des emplois.

Cet outil répond aux demandes des partenaires de type associatif (associations loi 1901, organisations non gouvernementales, comités villageois de développement, groupements coopératifs agricoles et artisanaux, et autres fédérations disposant de statuts juridiques), ou de type administratif (collectivités locales, établissements publics à caractère local…).

L’enveloppe financière qui vient d’être allouée pour le Togo s’élève au total à 262 382 800 FCFA (400 000 euros).

La date de clôture de la première phase de cet appel à projets est le 26 août 2012. 

Toutes les informations sont disponibles sur le site de l’ambassade de France. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.