L’artisanat togolais attend le retour des touristes

27/07/2010
L’artisanat togolais attend le retour des touristes

Le stock est là, reste à faire revenir les touristes. Au coin de la rue du Commerce, au cœur du centre ville de Lomé, se trouve la rue de l’artisanat. Sur une centaine de mètres de petites échoppes proposent tous les objets souvenirs : masques, bijoux, décoration, textile. Certains sont fabriqués au Togo ; beaucoup d’autres viennent du Sénégal, du Mali, de Côte d’Ivoire et même de Chine.
Il reste heureusement encore quelques vrais artisans qui fabriquent et vendent leur production sur place.
C’est le cas de Bohm Kuakuvi (photo), 35 ans, qui réalise des masques, des statuettes, des girafes, des lions exposés sur son stand
"Le plus souvent, ce sont les touristes qui achètent et les prix varient selon les clients ; ils marchandent ", explique-t-il regrettant toutefois le manque de visiteurs.
Jadis, ces ruelles colorées et très animées, situées près du grand marché, faisaient la joie des touristes européens à la recherche d’un artisanat authentique à ramener aux amis ou à la famille.
Depuis 20 ans, ils ont déserté les lieux, remplacés par quelques hommes d’affaires, des expatriés, de rares étrangers, backpapers ou membres d’ONG.
Juste de quoi faire tourner le business, explique Bohm Kuakuvi

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.