Stylistes togolais à l'honneur

20/02/2008
Stylistes togolais à l'honneur

Une quinzaine de stylistes originaires pour la plupart d'Afrique vont présenter à partir de vendredi leurs créations à "Labo Ethnik", un salon en banlieue parisienne qui entend faire découvrir une mode méconnue en Europe. "Labo Ethnik World Fashion Show", dont la deuxième édition se tiendra du 22 au 24 février, cherche à promouvoir une "mode multi-culturelle" qui "rencontre des difficultés pour s'affirmer et se faire connaître", selon l'organisateur du salon, Afrikevents, association pour la promotion culturelle et l'éducation en Afrique.

Ce salon est parrainé par le styliste nigérien Alphadi, président-fondateur du Festival international de la mode africaine (FIMA) qui se tient tous les deux ans au Niger. Il doit donner vendredi soir le coup d'envoi de la manifestation par un défilé.Les créateurs invités, originaires d'Ouganda, du Rwanda, du Nigeria, de la République démocratique du Congo (RDC), du Cameroun, du Togo mais aussi de Guyane, du Portugal, de la Martinique ou du Maroc, présenteront eux aussi leurs collections de prêt-à-porter féminin pour l'automne-hiver 2008-2009.

Ils vivent dans leurs pays d'origine ou en France.

Leur mode est "hybride, métissée. Malheureusement, ils sont complètement méconnus. Le but de Labo Ethnik est de leur donner une visibilité", a expliqué Yvette Tai, coordinatrice de l'événement.

Les organisateurs veulent faire de Labo Ethnik un événement qui se tiendrait tous les ans en février, à peu près au moment de la semaine de présentation à Paris des collections de prêt-à-porter féminin.

Une vingtaine de stylistes avaient participé à la première édition de Labo Ethnik en mai 2007.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Reprise des championnats

Sport

Les championnats de D1 et et D2 reprendront le le 20 mars prochain.

Vite et bien

Développement

Koffi Tsolényanu, le ministre de l’Urbanisme était samedi à Kara (nord du Togo) pour s’assurer de l’avancement des chantiers en cours.

La sanction est tombée

Justice

L'hebdomadaire 'Indépendant Express' est désormais banni du paysage médiatique togolais. 

Le dossier n'est pas classé

Justice

L’incendie criminel du Grand Marché de Lomé n’est pas une affaire classée.