La maîtrise de l’eau comme vecteur de développement

20/02/2019
La maîtrise de l’eau comme vecteur de développement

Exploitation des ressources largement transfrontalières

La communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cédé) dispose d’un Centre de coordination des ressources en eau (CCRE). Important dans une région qui en manque.

L’organisation gère également un Observatoire régional de l’eau.

Car l’eau est au cœur du développement économique et social. La santé, l’alimentation, la production d’énergie, la gestion de l’environnement et la création d’emplois en sont éminemment tributaires.

Les directeurs des ressources en eau des 15 pays membres de l’organisation et les représentants des institutions régionales sont réunis pour 3 jours à Lomé afin de définir une stratégie commune et de renforcer la coopération.

‘Nous sommes à un moment charnière’, a déclaré Touré Mahamane Deou, chargé des programmes régionaux des ressources en eau de la Cédéao.

En Afrique de l’Ouest comme ailleurs, un élément essentiel de toute démarche sérieuse de développement durable se trouve dans la maîtrise humaine des ressources en eau. 

Or, dans la région, cela signifie l’exploitation de ressources largement transfrontalières par nature. 

Conséquemment, les conflits hydriques internationaux peuvent y être compris comme un obstacle au développement durable et un certain niveau de coopération régionale considéré nécessaire à ce développement.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les crues ont fait trois victimes

Faits divers

Trois noyades ont été signalées dans un affluent du fleuve Yoto. Le drame s’est déroulé samedi dans le village de Kpédjini (préfecture de Haho).

Au-delà des Evala

Sport

Les luttes Evala viennent de s’achever dans le nord du Togo. Un rendez-vous sportif et culturel toujours très populaire.

Polémique stérile

Diaspora

A peine créé, le Haut Conseil des Togolais de l’extérieur (HTCE) suscite déjà la polémique.

Les Eperviers affronteront les Pharaons

Sport

Le tirage au sort des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (2021) place le Togo dans un groupe composé de l’Egypte, du Kenya et des Comores.