Les envois de la Diaspora auraient atteints 1,4 milliard de dollars en 2018 !

19/12/2018
Les envois de la Diaspora auraient atteints 1,4 milliard de dollars en 2018 !

Une estimation qui reste à confirmer

Les transferts de fonds vers l’Afrique subsaharienne vont augmenter cette année pour atteindre 45 milliards de dollars, selon les estimations de la Banque mondiale.

La tendance à la hausse observée depuis 2016 s'explique par la vigueur des conditions économiques dans les pays à revenu élevé où vivent de nombreux migrants africains.

A lui seul, le Nigeria devrait recevoir 25 milliards cette année.

En ce qui concerne les envois de fonds en pourcentage du PIB, la Gambie s’octroie la plus grande part ; viennent ensuite les Comores, le Lesotho, le Sénégal, le Libéria, le Cap-Vert, le Zimbabwe, le Togo, le Ghana et le Nigeria.

Le coût moyen de l'envoi est de 200 dollars, en légère baisse, mais cette moyenne reste bien supérieure aux autres régions du monde.

S’agissant du Togo, les chiffres communiqués par la Banque mondiale ont de quoi surprendre.

En effet, on découvre que les montants virés par la Diaspora togolaise en 2018 atteignent 1,4 milliard de dollars – plus que le Mali ! -, contre 507 millions l’année précédente. La progression soudaine est inexplicable et inexpliquée.

A titre de comparaison, les transferts vers l’Ethiopie et l’Ouganda ont atteint respectivement 500 et 900 millions de dollars.

Informations complémentaires

MIGRATION AND REMITTANCES.pdf 1,14 MB

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Justice est rendue

Justice

Folly Satchivi, un activiste de l’opposition, a été condamné mercredi à 36 mois de prison dont 12 avec sursis.

OMS : pas de nouveau cas suspect à ce jour

Santé

Contrairement à ce qu’affirment plusieurs médias, aucun nouveau cas de fièvre Lassa n’a été détecté au Togo.

Agropoles : le Sud-Coréen Saemaul s'engage

Coopération

Des experts de la Fondation sud-coréenne Saemaul sont attendus au Togo pour accompagner la création de l'agropole de Kara.

Des vies sauvées

Santé

Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) vient de tirer le sonnette d'alarme. Le Togo manque de sang.