Ange-Félix Patassé de retour à Bangui

31/10/2009
Ange-Félix Patassé de retour à Bangui

L'ex-président centrafricain Ange-Félix Patassé, exilé au Togo depuis 2003 et qui projette de participer à la présidentielle de 2010 dans son pays, est rentré vendredi à Bangui. M. Patassé, qui arrivait en provenance de Libye, n'a pas fait de discours ni de déclarations à la presse.

L'ancien président, qui avait annoncé fin août à Lomé son intention de revenir dans son pays disputer la présidentielle, a présidé la Centrafrique de 1999 à mars 2003, quand il a été renversé par François Bozizé, toujours au pouvoir.Selon son entourage, il devrait "rencontrer rapidement, dans les prochains jours, le président François Bozizé" avant de s'exprimer ensuite "longuement devant la presse et ses partisans", selon des déclarations de son entourage en France.

M. Patassé a quitté l'aéroport vers 19H00 locales, encadré par une importante escorte vers un lieu tenu secret. Deux logements ont été préparés par ses proches dans le 4e et le 8e arrondissement de Bangui, mais il est possible que les autorités jugent qu'il doive dormir ailleurs, selon son entourage en France.

Lors de son premier retour au pays pour le Dialogue politique inclusif (DPI, forum rassemblant gouvernement, opposition et rébellions) en décembre, M. Patassé avait été conduit en hélicoptère à Bouali (100 km au nord de Bangui). A l'époque, une importante foule était présente pour l'accueillir.

Mercredi, M. Patassé avait annoncé dans un communiqué qu'il rentrait, "après sept années d'exil au Togo". Il remerciait les "chefs d'Etat (...) qui l'ont fortement encouragé à regagner le sol national pour prendre part aux futures élections devant marquer un tournant décisif pour l'instauration de la véritable démocratie en République Centrafricaine".

M. Patassé affirmait au "gouvernement centrafricain son entière disponibilité à contribuer pour la paix dans un climat fraternel et serein, favorable au processus d'élection crédible, juste et fiable de 2010".

Il demandait aussi "à tous ses militants et sympathisants" de respecter "scrupuleusement l'ordre et la discipline" à son arrivée à Bangui.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Délinquance transfrontalière

Faits divers

Neuf personnes ont été arrêtées par la police. La petite bande avait l’habitude de commettre ses méfaits à Lomé avant de repartir au Ghana.

Des spécialistes pour assurer un développement durable

Environnement

Le ministère de l’Environnement va recruter par concours 750 spécialistes de la protection de la nature.

Une initiative qui arrive à maturité

Coopération

L’initiative Muskoka (Projet d’amélioration de la santé maternelle et infantile) a été lancée il y a 5 ans.

Une politique d’inclusion maîtrisée

Développement

98 milliards de Fcfa, c’est le montant des crédits accordés depuis 7 ans par le Fonds national de la finance inclusive (FNFI).