Année de l'Afrique : Toubon à Lomé

14/11/2009
Année de l'Afrique : Toubon à Lomé

L'ancien ministre français Jacques Toubon (photo), qui a été chargé par Nicolas Sarkozy de préparer l'initiative « 2010 - Année de l'Afrique » a été reçu vendredi à Lomé par le président Faure Gnassingbé.

La célébration en 2010 du 50ème anniversaire de l'indépendance de quatorze ex-colonies françaises - dont le Togo- « doit être l'occasion de souligner et de confirmer l'évolution des relations entre la France et l'Afrique subsaharienne qui doivent rester privilégiées tout en étant renouvelées, équilibrées et transparentes », indique-t-on à l'Elysée.

Toute une série de manifestations culturelles tant en Afrique qu'en France devraient ponctuer ces festivités avec en apothéose des contingents militaires africains défilant le 14 juillet sur les Champs Elysées.

M. Toubon effectue depuis quelques semaines une tournée des capitales africaines pour expliquer aux chefs d'Etat l'objectif de cet ambitieux programme et, si possible, pour obtenir leur adhésion.

Il a comme collaborateur au Quai d'Orsay un fin connaisseur du Togo en la personne de William Bénichou qui fut en poste à Lomé il y a une dizaine d'années.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Un but suffit pour se qualifier'

Sport

Le sélectionner des Eperviers, Claude Le Roy, a un historique qui joue en sa faveur. Un bon présage pour les Eperviers ?

Lomé, hub de la Francophonie en Afrique de l'Ouest

Coopération

Le Togo et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont signé jeudi à Lomé le renouvellement de l’accord de siège du bureau régional à Lomé (BRAO).

L'approche contractuelle donne de bons résultats

Santé

Le gouvernement s’est engagé récemment dans une politique de modernisation du système de santé, largement déficient.

La maîtrise de l’eau comme vecteur de développement

Développement

En Afrique de l’Ouest comme ailleurs, un élément essentiel de toute démarche sérieuse de développement durable se trouve dans la maîtrise humaine des ressources en eau.