Approfondir un partenariat riche et durable

05/08/2014
Approfondir un partenariat riche et durable

Faure Gnassingbé et le couple Obama en septembre 2012 à New York

Le président Barack Obama accueille à partir de mardi et pour deux jours le sommet des dirigeants des Etats-Unis et d’Afrique. Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé y participe.

En cette période pleine de promesses pour le continent africain, Washington souhaite approfondir un partenariat riche et durable. 

Cette rencontre se présente comme un rendez-vous politique, diplomatique et économique majeur pour l’ensemble des parties. 

Ce sommet a pour but de renforcer les liens avec l'une des régions les plus dynamiques ainsi qu’à faire progresser les objectifs de l'administration US en matière de commerce et d'investissement en Afrique et mettre en évidence l'engagement des Etats-Unis envers la sécurité de l'Afrique, le développement de la démocratie et de ses habitants.

S’agissant de la relation Washington-Lomé, l’administration américaine considère le Togo comme un Etat stable au centre d’une région instable. C’est un partenaire central dans la lutte contre le terrorisme, la piraterie maritime, le trafic de drogue et des espèces protégées.

Dans ce cadre, Faure Gnassingbé était l’invité lundi d’une conférence sur les moyens de renforcer la lutte contre le commerce illégal d’ivoire. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.