Avancer ensemble

17/09/2013
Avancer ensemble

Avant de quitter Lomé mardi, le représentant personnel d’Angela Merkel pour l’Afrique, Günther Nooke, a été reçu par le chef de l’Etat. A la sortie de l’entretien, M. Nooke a indiqué que les échanges avaient porté sur les élections locales, la place accordée aux femmes en politique et le processus de démocratisation.

Egalement abordé, le volet économique.

« Nous avons eu une discussion très ouverte, très amicale. Nous avons discuté des questions africaines et internationales, mais aussi du développement au Togo, de l’investissement et des accords de partenariat’

L’aide bilatérale a repris en 2012 avec l’octroi de 27 millions d’euros sur 2 deux ans.

Plusieurs axes centraux guident cette coopération, la formation technique et professionnelle et l'emploi des jeunes, le développement rural, l'agriculture, la bonne gouvernance et la décentralisation. 

Pour Berlin, la coopération bilatérale doit se développer dans une optique nouvelle. Elle doit être moderne ambitieuse, innovante et menée sur un pied d’égalité.

En matière d’investissement privé, le gros projet est celui lancé par le géant du ciment allemand Heidberberg. 250 millions de dollars sont investis dans une usine de clinker. Les autorités togolaises ne désespèrent d’attirer d’autres entreprises dans le secteur minier et industriel.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.

Promotion de l'emploi et sécurité au travail

Social

La France et le BIT (Bureau international du travail) sont liés par un accord de partenariat dont bénéficie directement le Togo.

Emmanuel Sogbadji, un artiste perfectionniste

Culture

Marc Vizy, l’ambassadeur de France à Lomé, a remis mercredi les insignes de Chevalier des Arts et Lettres à Emmanuel Sogbadji.

Le Parlement de la Cedeao n'a jamais évoqué un report des élections

Cédéao

Le contexte électoral est propice aux tentatives de désinformation. Internet est un accélérateur de fausses informations.