Faure débute sa visite de travail en France

18/11/2008
Faure débute sa visite de travail en France

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, est arrivé à Paris en milieu d'après-midi pour une visite de travail de quatre jours au cours de laquelle il sera reçu par son homologue Nicolas Sarkozy.

Dès mercredi, il devrait s'entretenir avec des membres du gouvernement français dont Alain Joyandet, le secrétaire d'Etat à la Coopération, Brice Hortefeux, le ministre de l'Immigration et Xavier Darcos, en charge de l'Education. Il accueillera aussi à son hôtel Claude Guéant, le secrétaire général de la présidence.Il recevra également des hommes d'affaires dont les entreprises pourraient se réengager au Togo à la faveur d'une relance de l'économie.

La France est l'un des principaux partenaires commerciaux de Lomé.

En 2006, les exportations de la France vers le Togo se sont élevées à 167 millions d'euros et celles du Togo vers la France à 13 millions d'euros. Une vingtaine de sociétés françaises, ainsi que plusieurs entreprises à intérêts français, opèrent au Togo, notamment dans les secteurs du transport et de l'hôtellerie.

C'est la deuxième visite en France de M. Gnassingbé depuis son arrivée au pouvoir en avril 2005. Il avait rencontré Jacques Chirac en septembre 2006 à l'Elysée.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Gomido conserve la tête du classement

Sport

Classement inchangé. Gomido reste en tête du championnat de D1 avec 7 points à l’issue de la 4e journée.

Se préparer à l’économie numérique et aux emplois de demain

Développement

La BM souhaite recueillir le point de vue des jeunes sur le développement numérique

Chirurgie plastique à l'hôpital Saint Jean de Dieu

Santé

L’Hôpital Saint Jean de Dieu d’Afagnan (100km de Lomé, préfecture du Bas-Mono) accueillera du 1er au 12 novembre une mission médicale espagnole.

Renforcer l’efficacité des partenariats

Développement

Le Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement aide les pays à mieux gérer l'aide.