Le « bon signe » togolais

13/02/2008
Le « bon signe » togolais

Arrivé à Ouagadougou mardi en fin de matinée pour une visite de moins de 24 heures, le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a déclaré à l'issue d'un entretien avec le président Blaise Compaoré que l'Allemagne soutiendrait le Burkina Faso dans ses efforts de médiation en Afrique notamment dans la crise politique au Togo.

"Je sais qu'il (le président Compaoré) s'est beaucoup investi pour apaiser le conflit au Togo et j'ai pu voir là-bas que les partis sont en train de dialoguer. Nous le soutiendrons dans ses efforts pour la paix", a indiqué le chef de la diplomatie allemande."C'est un bon signe de voir que le développement politique a commencé au Togo pour le retour de la démocratie", s'est-il encore félicité.

Le ministre a achevé au Burkina une mini-tournée africaine qui l'a menée au Ghana et au Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Plus de peur que de mal

Faits divers

L’un des plus anciens établissements du Togo, l’hôtel du Golfe à Lomé, a été victime d’un sinistre qui aurait pu être dramatique.

Mobilisation en faveur du FIDA

Développement

Plusieurs dirigeants africains demandent à la communauté internationale d'être plus généreuse.

Regroupement dans le secteur des services

Tech & Web

Gozem a annoncé lundi le rachat de la plateforme Delivroum.

Parc automobile : 3% tout électrique d’ici 5 ans

Environnement

Une petite partie des nouvelles voitures circuleront à l'électrique dans 5 ans.