Route de la soie : le Togo joue sur du velours

14/03/2018
Route de la soie : le Togo joue sur du velours

Liu Yuxi

Le Forum sur la coopération sino-africaine aura lieu au mois de septembre à Pékin. C’est le rendez-vous incontournable de la coopération entre la Chine et l'Afrique.

Le Togo s’y prépare. Le Premier ministre Komi Selom Klassou multiplie les rencontres avec le représentant chinois au Togo, Liu Yuxi.

Le diplomate fait le point des préparatifs et assure que ce sommet va insuffler une nouvelle vitalité au partenariat entre la Chine et le Togo.

Republicoftogo.com : Votre pays est déjà très présent en Afrique. Que peut apporter de nouveau le prochain Forum ?

Liu Yuxi : Le président Xi Jinping a invité ses homologues africains pour parler de la prochaine étape de la coopération sino-africaine. On va initier de nouvelles idées, de nouveaux formats pour le partenariat.

La Chine a initié 10 grands projets de coopération comme l’industrialisation, la modernisation agricole, la construction des infrastructures et le financement des échanges culturels et humains.

Il est souhaitable de renforcer cette dynamique.

Republicoftogo.com : Quelle est place du Togo dans l’organisation de ce sommet ?

Liu Yuxi : Le Togo est l’un des pays fondateurs du Forum. L’ancien président Gnassingbé Eyadema avait participé à la première édition en 2000.

Le Togo a beaucoup contribué à l’essor du Forum et plus généralement à la promotion des échanges entre l’Afrique et la Chine.

Mon pays est présent au Togo à divers niveaux, mais ce qui intéresse aussi la Chine c’est la position géographique du pays. C’est un hub commercial et logistique et la voie d’accès naturel vers les pays de la sous-région. Les infrastructures (port, aéroport) sont très modernes et très performantes.

Le Togo est appelé à jouer un rôle très important dans le projet de la route de la soie baptisé ‘Une ceinture, une route’*

Il est en phase d’émergence et nous sommes prêts à convaincre les entrepreneurs chinois d’investir massivement sur place.

Republicoftogo.com : Quels sont les sujets à l’ordre du jour du sommet ?

Liu Yuxi : Il sera question du renforcement de la coopération entre la Chine et l’Afrique articulé autour de cinq points. En premier, une connexion des stratégies de développement. A ce niveau, le Togo a une vraie vision pour le développement arrimée à plusieurs programmes comme la SCAPE ou le PND.

L’Union africaine a aussi un plan de développement vision 2063. La partie chinoise veut alors écouter les africains puisque notre coopération est basée sur un respect mutuel, sur l’égalité. En ce sens, la Chine écoutera le besoin des africains pour dégager un consensus sur les stratégies à adopter.

Deuxième point, la Chine ambitionne de poursuivre sa politique d’infrastructures, notamment les routes qui constituent la base du développement. A cela s’ajoutent, l’électricité, les ports et les aéroports essentiels à l’essor des Etats africains.

Le troisième point est relatif à la promotion du commerce. La Chine réduire ses exportations et produire localement en Afrique en créant des entreprises locales créatrices d’emplois et de richesse. Notre ambition est de proposer des produits Made in Africa et Made in Togo.

L’ambition est de développer des entreprises en joint venture avec des opérateurs locaux, des agropoles, des parcs industriels et aussi d’encourager le partenariat public-privé (PPP). 

Nous encourageons les entreprises chinoises privées à venir en Afrique et au Togo.

Les initiatives de cette nature en cours au Kenya, à Djibouti et en Ethiopie seront étendues à d’autres régions du continent.

Cela implique aussi de redéfinir les stratégies de financement. On peut imaginer la création d’un Fonds destiné à aider les PME.

Republicoftogo.com : A quelques mois du Forum de Beijing, quel bilan faites-vous de la coopération entre la Chine et le Togo ?

Liu Yuxi : Mon pays a participé à la modernisation du Togo avec l’aéroport, les routes, l’énergie, les télécommunications, la santé (deux hôpitaux où travaillent 20 médecins chinois)

Dans l’éducation, une soixante de bourses sont accordées chaque année à des étudiants en master, doctorat.

La Chine achève la construction du siège de la nouvelle Assemblée nationale, d’un complexe administratif pour les ministères et a commencé la réhabilitation du grand stade de Kégué construit dans les années 80 par mon pays. 

Il s’agit là d’une liste non-exhaustive.

Vous pouvez le constater, la coopération bilatérale est au beau fixe et l’avenir est prometteur pour les deux pays.

* Relier la Chine au Proche-Orient, à l’Afrique et à l’Europe, à la fois par terre et par mer, en créant de nouvelles routes de la soie, tel est l’objet du programme « Une ceinture, une route » du gouvernement de Pékin. Une version moderne des anciennes routes de la soie qui, des siècles durant, assurèrent le commerce entre l’Asie et l’Europe, principalement en direction de l’Europe. Ce réseau de routes essentiellement terrestres a été abandonné au profit de routes maritimes que sillonnèrent les navires des compagnies des Indes orientales jusqu’à la fin du XIXe siècle.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Transformation numérique : le revers de la médaille

Tech & Web

La transformation numérique a bouleversé le quotidien de nombreux Togolais. Mais de nouvelles menaces sont en plein essor.

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).