Zunu s’entretient avec Laurent Fabius

30/01/2013
Zunu s’entretient avec Laurent Fabius

Le Premier ministre togolais, Arthème Ahoomey-Zunu, achève mercredi une visite de travail de 72h en France. En fin de journée, il s’est rendu au Quai d’Orsay pour un entretien avec le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Rien n’a filtré des discussions, mais on peut imaginer que les deux hommes ont évoqué la situation politique au Togo à l’approche des élections législatives et locales, la coopération bilatérale et l’évolution de l’intervention militaire française au Mali.

Le Togo va envoyer 800 soldats sur place. 300 sont déjà arrivés à Bamako. Ils rejoignent les troupes de la MISMA chargés de pourchasser les djihadistes et d’assurer la sécurité au Nord du pays. Les militaires togolais seront aussi chargés d’une mission de formation auprès de l’armée malienne.

Lors de sa conférence de presse, mardi, le Premier ministre avait salué l’intervention militaire de Paris.

Laurent Fabius a assisté hier à Addis Abeba à une conférence des donateurs pour le Mali qui a recueilli plus de 455 millions de dollars, qui iront aussi bien aux besoins militaires de la MISMA qu’aux forces de défense et de sécurité maliennes.

Le ministre de la Planification, Kokou Semodji, et l'ambassadeur du Togo en France, Calixte Madjoulba, assistaient à la rencontre.

VOIR LE DIAPORAMA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.