Autoroute régionale

08/01/2008
Autoroute régionale

Des ministres de quatre pays d'Afrique de l'Ouest ont examiné lundi à Ouagadougou un projet de construction d'une autoroute reliant plusieurs capitales de la sous-région. Les ministres des Infrastructures du Burkina Faso, de Côte d'Ivoire, du Togo et du Sénégal ont pris part à cette rencontre visant la construction d'une voie de 10.000 km reliant neuf pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO): Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Ghana, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal et Togo.

Cette autoroute permettrait de faciliter le trafic entre ces pays, de réduire le coût des transports, d'accroître la compétitivité des économies de la sous-région et de renforcer l'intégration régionale, a dit le secrétaire général du ministère burkinabè des Infrastructures, Stanislas Béré.Selon lui, le projet dont les études coûteront environ 15 milliards de FCFA (près de 23 millions d'euros) se déroulera en deux phases de construction.

"Nous avons un chronogramme précis qui indique que toutes les études doivent se dérouler en 12 mois. Nous avons donc toute l'année 2008 pour engager la recherche de financement, recruter les consultants pour faire les études", a ajouté M. Béré à l'issue de cette réunion tenue en présence d'experts des pays concernés.

Aucune date n'a été donnée pour le démarrage des travaux.

La Banque mondiale (BM), la Banque islamique de développement (BID), le Fonds OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et la Banque Ouest-africaine de développement (BOAD), sont les bailleurs "pressentis" pour financer le projet, selon le ministre ivoirien chargé des Infrastructures, Pascal Achi.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy veut structurer l’écosystème du football

Sport

Identifier les jeunes disposant d’un réel potentiel, telle est l’ambition du concours ‘Graines du Togo’, qui vient de débuter.

Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

Cédéao

Après le Sénégal, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire, la Cédéao a lancé vendredi à Lomé le projet ‘50 millions de femmes ont la parole’.

Le Togo n'est pas un adepte des châteaux de sable

Coopération

Le Togo va s'inspirer du modèle à succès de la Corée du Sud pour développer ses agropoles.

Art oratoire et débat contradictoire

Culture

Le championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 2 février au 16 mars au Togo.