Carpe diem

18/03/2009
Carpe diem

Cinq pays ouest-africains du bassin de la Volta vont se doter d'un projet d'introduction dans leurs eaux du tilapia du Nil, une espèce de grande qualité nutritive, en vue de créer les bases de l'autosuffisance alimentaire en poisson. Des experts venus du Burkina, du Ghana, du Togo, du Bénin et du Mali vont étudier pendant trois jours à Abidjan les risques sur l'environnement et la biodiversité de la gestion du tilapia du Nil (appelé communément carpe) dans le bassin de la volta.

"Nous voulons prendre des précautions avant d'en faire une activité de grande envergure", a déclaré le ministre de la Production animale et des Ressources halieutiques, Alphonse Douati.Selon lui, un projet tilapia pourrait multiplier par cinq la production de poissons dans le cadre d'une pisciculture.

L'Espagne finance à hauteur d'un million d'euros le projet tilapia mis en place par l'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Baptisé projet d'amélioration génétique du Tilapia du Nil dans le bassin de la Volta (TIVO), ce projet va durer trois ans.

"L'intérêt est économique et mettre à la disposition des éleveurs un matériel qui grandit plus vite pour avoir un produit plus intéressant sur le marché", a souligné de son côté Christopher Nugent, responsable du projet tilapia à la FAO.

L'aquaculture est devenue le secteur de production alimentaire dont la croissance est la plus rapide et représente 50% du poisson alimentaire dans le monde.

"L'Asie avec la Chine se taille la part de lion tandis que l'Afrique, malgré ses riches potentialités en matière d'aquaculture, peine encore à décoller", a déploré le ministre ivoirien.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les gros bras ne font plus les malins

Faits divers

La police a appréhendé huit personnes qui faisaient partie d’un réseau de ‘gros bras’ chargé d'intimider des vendeurs ou des acquéreurs lors de litiges fonciers.

Le cartable magique de Victor Agbegnenou

Diaspora

Le Club diplomatique de Lomé accueillait mardi soir le franco-togolais Victor Agbegnenou, concepteur du cartable numérique.

100 milliards décaissés en 10 ans

Développement

L'Agence nationale pour développement à la base (ANADEB) a pour mission de sortir les plus fragiles de la misère.

Achats en toute sécurité

Tech & Web

Il y aura bientôt autant de sites marchands que d’habitants au Togo.