Diouf déçu par le manque d'engagements concrets

17/11/2009
Diouf déçu par le manque d'engagements concrets

Le directeur général de la FAO, Jacques Diouf, a déploré l'absence de calendrier et d'objectifs chiffrés dans la déclaration finale adoptée lundi à Rome par les participants au sommet pour la sécurité alimentaire de son organisation. "Je ne suis pas satisfait avec le fait qu'il n'y ait pas d'engagement quant à la date, au montant et aux conditions" des promesses d'aides, a déclaré M. Diouf lors d'une conférence de presse.

Il a regretté en particulier "l'absence de date-butoir pour l'éradication totale de la faim dans le monde".Une date-butoir, 2025, "avait déjà été approuvée" : "Il n'y a pas eu de consensus et je le regrette", a-t-il affirmé.

Toutefois, "je suis satisfait que nous soyons parvenus à un consensus sur la déclaration", a-t-il nuancé.

Une soixantaine de chefs d'Etat, venus surtout d'Afrique, d'Asie et d'Amérique Latine, ont répondu à l'invitation de la FAO dans la capitale italienne.

Parmi eux, le président du Togo Faure Gnassingbé, le colonel libyen Mouammar Kadhafi ou le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Creuser très profond

Environnement

Les forages ne garantissent pas l’obtention d’une eau potable.

Un scandale environnemental

Environnement

La rivière Eké qui traverse Atakpamé est polluée. La faute aux mauvaises pratiques des habitants.

Partir en voyage, c'est possible

Tourisme

C’est le moment de voyager. L’aéroport de Lomé est ouvert au trafic commercial.

Le Sarakawa se refait une beauté

Tourisme

L’hôtel Sarakawa de Lomé vient d’achever des travaux de modernisation. Il était temps.