Et la lumière fut

25/05/2012
Et la lumière fut

Le Togo dispose d’une centrale thermique dernière génération capable de faire face à la demande nationale et même d’exporter; reste à moderniser et à étendre le réseau de distribution. C’est ce qu’à commencé à faire la Compagnie Energie Electrique du Togo (CEET) il y a 4 mois.

Le taux d’exécution aujourd’hui est de 40%, assure Abdoulaye Abass, le chef du département gestion projets à la CEET.

« Les travaux connaissent une évolution satisfaisante sur les différents sites d’exécution, à savoir  Avédji, Vakpossito, Logopé, Kossigan, etc… », explique-t-il.

Ce qui va permettre à plusieurs dizaines de milliers d’habitants d’avoir enfin accès à l’électricité et aux autres, déjà raccordés, de bénéficier d’ une meilleure qualité de distribution.

A terme, la CEET espère raccorder 40.000 nouveaux abonnés.

La réalisation de ces travaux ont un coût : 14 milliards de Fcfa dont, 10 milliards assurés via un don de la Banque ouest africaine de développement (BOAD).

Le projet de renforcement et d’extension des équipements prévoit, notamment, l’installation de 34 km de réseau moyenne tension, de 378 km de lignes aériennes basses tension, la construction de 45 postes de transformation moyenne et basse tension, le développement des infrastructures à Kara et Sokodé et l’installation d’une centrale secours de 2x1250KVA.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.