Eviter les collisions

29/09/2009
Eviter les collisions

Le ministre des Mines et de l'Energie, Noupokou Dammipi, a ouvert mardi à Lomé, un séminaire consacré à la sécurisation du gazoduc de l'Afrique de l'Ouest. Une trentaine de participants du Togo et du Bénin suivent les travaux et les explications relatifs aux dispositifs de sécurité envisagés pour protéger le pipeline long de 1.033 kilomètres.

Une réunion de même nature s'était déroulée à Accra la semaine dernière.Le ministre Dammipi s'est félicité des efforts consentis par les gouvernements du Nigeria, du Bénin, du Ghana et du Togo pour rendre ce projet effectif avant la fin de l'année 2009.

Premier projet transfrontalier, le gazoduc pourra transporter, à travers une canalisation haute pression, du gaz naturel en provenance du Nigeria vers les clients du Togo, du Bénin et du Ghana.

Pour éviter des collisions éventuelles avec des navires, les installations reposent à des profondeurs atteignant parfois cent mètres et à une distance de 15 à 20 km des côtes.

Le tracé figure désormais sur les cartes maritimes qui sont distribuées

à l'ensemble des autorités maritimes et aux responsables portuaires des pays concernés. Enfin, des bouées seront installées tout le long du pipeline pour le signaler aux bateaux.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'AFD et Proparco en mode riposte

Développement

La pandémie de covid 19 impacte l’Afrique, engendrant des crises sanitaire, sociale et économique inédites. 

Zoom sur le Togo

Tech & Web

Connaître l’histoire du Togo, s’informer en temps réel, trouver des offres d’emploi et des infos pratiques.

Les éléments se déchaînent

Environnement

Le Préfet maritime, Néyo Takougnadi, a mis en garde la population contre les risques engendrées par une mer violente dans les 3 mois à venir.

Une justice pour tous est un gage de bonne santé démocratique

Justice

Le Programme d’appui au secteur de la justice (PASJ) arrive à son terme cette année.