Faure attendu mardi au sommet de l'Uemoa

14/03/2009
Faure attendu mardi au sommet de l'Uemoa

Le président Faure Gnassingbé participera mardi à Ouagadougou au sommet de l'Union économique et monétaire Ouest africaine (Uemoa). Il examinera avec les chefs d'Etat des autres pays membres les activités des organes de l'Uemoa notamment celles de la Commission de l'Uemoa, de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (BCEAO) et de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).

Les chefs d'Etat vont également se pencher sur la situation en Guinée Bissau.Sur le plan économique, les dirigeants de l'Uemoa adopteront un "programme spécial" sur la résolution de la crise de l'énergie et le financement du développement.

Le président béninois Thomas Yayi Boni préside en ce moment une commission sur ce sujet dont le rapport sera versé au dossier sur l'énergie.

Le président burkinabè, Blaise Compaoré qui assure la présidence de l'Uémoa depuis le dernier sommet tenu en janvier 2007, devrait également céder son fauteuil.

Créée en janvier 1994, l'Uemoa calquée sur le modèle de l'Union européenne (UE) regroupe les 7 pays francophones d'Afrique de l'ouest ayant le franc CFA en partage.

Il s'agit de la Côte d'Ivoire, du Burkina Faso, du Bénin, du Sénégal, du Togo, du Niger et du Mali.

Ils ont été rejoints en 1996 par la Guinée Bissau, petit pays lusophone qui a obtenu son indépendance en 1974.

Le ministre togolais de l'Economie et des Finances, Adji Othèth Ayassor, a devancé le chef de l'Etat à Ouaga pour prendre part aux réunions ministérielles.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les faux médicaments, un risque pour la santé

Santé

Près de 67 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis par la douane depuis un an.

Ode à l’Afrique et au Niger

Culture

La chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit une carrière à 200 à l’heure.

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.