Faure en tête de cortège

01/05/2009
Faure en tête de cortège

Une grande marche se déroule vendredi à Lomé à l'occasion de la fête du travail. Elle a débuté à la Bourse du travail et s'achèvera sur l'esplanade du Palais des congrès. C'est là que le chef de l'Etat, Faure Gnassingbé, et son Premier ministre, Gilbert Houngbo, ainsi que les membres du gouvernement, accueilleront les participants dans la matinée.

A cette occasion, l'intersyndicale des travailleurs du Togo soumettra une série de revendications portant sur des meilleures conditions de vie et de travail.Si Mathias Hlomador, le porte-parole de l'intersyndicale, se félicite de l'action menée par le gouvernement, il ajoute aussi que « les travailleurs veulent sentir le changement dans leur poche, c'est pourquoi nous allons soumettre un cahier des charges au gouvernement à l'occasion du 1er mai».

Après des années d'embargo, les partenaires étrangers ont repris leur coopération avec le Togo, mais l'économie est en convalescence. Le gouvernement a déjà procédé à une hausse des salaires des fonctionnaires et à une revalorisation du SMIC, mais le contexte actuel l'empêche d'aller beaucoup plus loin.

Tout est mis en Œuvre néanmoins pour assurer la relance, augmenter les salaires et faire baisser le chômage. Jeudi, le Premier ministre a d'ailleurs inauguré la nouvelle Agence nationale pour l'emploi (ANPE).   

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des fresques qui racontent le Togo

Culture

Une partie d’une mur d’enceinte de l’université de Lomé accueille une fresque colorée réalisée par des étudiants de l'EAMAU.

Un modèle de coopération utile

Développement

Le PNUD vient de publier son rapport 2019 sur le Togo. La coopération s'inscrit en droite ligne des objectifs contenus dans le PND.

Contrat pro pour Hakim Traoré

Sport

Le germano-togolais Hakim Traoré a signé vendredi son premier contrat professionnel avec VFL Osnabrück (Allemagne).

Une approche innovante de l'agriculture

Développement

La BAD a accepté de continuer à financer le PAIEJ-SP. Une phase 2 est à l'étude.