L'UE veut contribuer à la création de 10.000 emplois

13/06/2019
L'UE veut contribuer à la création de 10.000 emplois

Jyrki Katainen

L’Union européenne espère créer dix millions d'emplois sur le continent africain dans les 5 prochaines années et au moins 10.000 au Togo, a indiqué jeudi à Lomé Jyrki Katainen, le vice-président de la Commission européenne.

Le Programme panafricain est le principal instrument financier de l’Union européenne consacré au partenariat stratégique Afrique-UE. Il s’agit du tout premier programme de développement et de coopération de l’Union qui couvre l’ensemble du continent africain. Il soutient des projets qui apportent une valeur ajoutée à l’échelon continental et transrégional dans des domaines d’intérêt commun, offrant à l’UE et à l’Afrique de nouvelles possibilités de coopération.

L’UE pourrait investir dans des projets structurants générateurs d’emplois.

Les deux parties viennent en tout cas de baliser la voie.

Une Chambre de commerce européenne au Togo vient d’être créée et la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) a signé un mémorandum d’entente avec son équivalent européen. 

‘C’est à nous de pouvoir créer les conditions pour tirer profit des opportunités offertes par l’Union européenne en termes de création d'emploi.’, a déclaré le Premier ministre Komi Selom Klassou.

‘La balle est maintenant dans notre camp et il faut que nous puissions mettre les bouchés doubles pour attirer le maximum d'investisseurs', a souligné M. Klassou.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les faux médicaments, un risque pour la santé

Santé

Près de 67 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis par la douane depuis un an.

Ode à l’Afrique et au Niger

Culture

La chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit une carrière à 200 à l’heure.

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.