L'alimentation est un droit de base

16/11/2009
L'alimentation est un droit de base

Une soixantaine de chefs d'Etat et de gouvernement ont participé lundi à Rome à l'ouverture d'un sommet de la FAO consacré à la faim dans le monde.

Outre le pape Benoît XVI, des dirigeants venus surtout d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine ont répondu à l'invitation de l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), dont le siège est à Rome.

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva participent notamment à ce sommet, qui suscite le scepticisme des organisations non gouvernementales.

Parmi les pays du G8, seule l'Italie est représentée par le chef du gouvernement, Silvio Berlusconi, qui échappe ainsi à la réouverture d'un procès prévue le même jour à Milan..

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a affirmé que l'alimentation était "un droit de base", à l'ouverture des travaux.

"L'alimentation est un droit de base. La crise alimentaire d'aujourd'hui doit nous mettre en alerte pour demain. D'ici 2050 notre planète pourrait héberger 9,1 milliards de personnes", a mis en garde M. Ban alors que plus d'un milliard d'êtres humains souffrent déjà de la faim.

"Il nous faut effectuer des changements significatifs pour pouvoir nous nourrir et en particulier pour protéger les plus pauvres et les plus vulnérables", a expliqué M. Ban, en soulignant que pour nourrir plus de 9 milliards d'humains il faudra accroître la production alimentaire de 70%.

A trois semaines du sommet mondial sur le climat de Copenhague, M. Ban a affirmé aussi qu'"il ne peut y avoir de sécurité alimentaire sans sécurité climatique".

Le directeur général de la FAO, le Sénégalais Jacques Diouf, vêtu d'une tenue traditionnelle, a ouvert le sommet par un bref discours dans lequel il a qualifié cette rencontre de "capitale" en raison de "la présence de nombreux chefs d'Etat ou de gouvernement".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

Cédéao

Après le Sénégal, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire, la Cédéao a lancé vendredi à Lomé le projet ‘50 millions de femmes ont la parole’.

Art oratoire et débat contradictoire

Culture

Le championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 2 février au 16 mars au Togo.

Renforcer la résilience des populations du littoral

Environnement

Le Fonds de l'environnement mondial (FEM) va investir 614 millions de Fcfa dans les deux prochaines années.

Justice est rendue

Justice

Folly Satchivi, un activiste de l’opposition, a été condamné mercredi à 36 mois de prison dont 12 avec sursis.