La BIDC souhaite coopérer avec les entreprises françaises

06/11/2009
La BIDC souhaite coopérer avec les entreprises françaises

La Banque d'Investissement et de Développement de la Cédéao (BIDC) entend renforcer sa coopération avec les entreprises françaises dans le domaine des infrastructures, des transports, des télécommunications et del'énergie en faveur des Etats membres. C'est ce qu'a indiqué jeudi Christian Adovelandé, le président de la BIDC en recevant une délégation d'hommes d'affaires conduite par Jean-Yves Paré, conseiller économique et commercial de l'ambassade de France au Togo.

"Les entreprises françaises disposent du savoir-faire et de la compétence nécessaires en matière de business en Afrique", a expliqué M. Paré.L'objectif de l'institution financière, dont le siège est à Lomé, est de contribuer à l'essor économique de l'Afrique de l'Ouest à travers le financement des projets et de programmes de la Cédéao et du Nepad (Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique).

La BIDC souhaite devenir la première banque régionale de financement de l'investissement et de développement dans la zone Uemoa, une puissante institution financière de promotion et de financement du secteur privé et un instrument de lutte contre la pauvreté.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les juges connaissent leur métier

Justice

Le justice est indépendante. Elle ne reçoit des ordres de personne.

A Lomé, encore trop d'antivax

Santé

De nombreux togolais sont réticents à l’idée de se faire vacciner contre le Coronavirus. 

Israël est de retour

Union Africaine

Israël est redevenu un pays observateur à l'Union africaine.

Ca débute mal à Tokyo

Sport

Deux joueurs de l'équipe sud-africaine de football ainsi qu'un membre de l'encadrement, installés dans le Village olympique des JO de Tokyo, ont été testés positifs.