La faiblesse des prix du café menace les producteurs

30/11/2019
La faiblesse des prix du café menace les producteurs

Survie de millions de producteurs

Enselme Gouthon, le président en exercice de l'ACRAM (Agence des cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar) a participé du 25 au 29 novembre à Nairobi à la l’assemblée générale annuelle de l’Organisation Interafricaine du Café (OIAC).

Cette réunion est la grand messe des professionnels du secteur.

Pour M. Gouthon, la faiblesse des prix du café se traduit par de maigres revenus pour les caféiculteurs du monde entier, avec des effets négatifs directs sur les communautés pauvres des zones rurales de nombreux pays producteurs de café.

Dans ces circonstances, a-t-il indiqué, le risque d’abandon de la culture du café et sa substitution par d’autres cultures est très fort.

A priori, on est tenté de croire que le problème des cours du café est lié à une mauvaise gestion de l’offre et de la demande de ce produit. Cependant, une analyse comparative de la production et de la consommation mondiale du café ne permet pas de conforter cette hypothèse, estime le patron de l’ACRAM.

Il est donc nécessaire de rechercher les véritables causes de ce phénomène devenu structurel et qui constitue une véritable menace pour la caféiculture et l’industrie caféière mondiale. 

Vu l’importance des enjeux, l’ACRAM mettra tout en œuvre pour agir en synergie avec les autres organisations membres de l’OIAC pour assurer la viabilité économique et la survie de 25 millions de familles dépendant des recettes du café dans le monde entier.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'hypertension touche 30% de la population

Santé

Pour combattre l’hypertension artérielle, rien de tel qu’un traitement sur le long terme.

Commerce assassin

Santé

Sept chefs d'État africains signeront un accord, les 17 et 18 janvier 2020 à Lomé, visant à lutter contre le trafic de faux médicaments. 

A la COP25, le Togo veut faire entendre sa voix

Environnement

Arzouma Naman-Yerima, la présidente du RFUD, est à Madrid où elle participe à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25.

Culture de la diplomatie

Culture

Profitant de sa visite de travail de 24h au Togo, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a visité jeudi soir le Palais de Lomé.