Le SBAS en démonstration à Lomé

27/01/2021
Le SBAS en démonstration à Lomé

Atterrissages pratiquement partout sans équipements au sol

Le Togo accueille à partir de mercredi et pour 3 jours à l’aéroport de Lomé une série de démonstrations et de formations sur le système SBAS de navigation par satellite (Galileo).

Un évènement organisé par l’Agence nationale de l’aviation civile du Togo, l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) avec la participation d’Airbus, d’ATR, de Boeing, d’Air France, d’Asky et de EGNOS (Africa Joint Programme Office (JPO), notamment.

Plusieurs vols de démonstration auront lieu pour expliquer tous les avantages du système en Afrique.

LE SBAS est un système de navigation par satellite qui permet aux avions de ne plus être dépendants d’un contrôle au sol et de ses infrastructures aéroportuaires. Et ce peut importe les conditions météo.

Cela permet de se poser presque n’importe où, y compris sur de petits aéroports qui ne possèdent pas les équipements faute de moyens financiers ou en raison d’un faible trafic qui ne nécessite pas de réaliser de lourds investissements.

Cette technologie est un avantage pour les compagnies aériennes et pour l’Assena qui pourra ainsi réduire drastiquement ses coûts opérationnels.

L’Airbus A350 est livré d’usine avec le SBAS, mais pas la plupart des modèles qui desservent l’Afrique : A330, A320, B787, B777 …

Au Togo, des aérodromes régionaux comme celui de Sokodé ou de Djangou pourraient être pleinement opérationnels dès lors qu'un avion est équipé du SBAS. Un formidable outil de désenclavement pour les pays africains.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Questionnement sur le sens de la vie

Culture

Thierry Tomety expose ses tableaux jusqu'au 7 mars prochain à l'hôtel Onomo de Lomé.

Coup de filet anti criminalité

Faits divers

65 personnes ont été interpellées par la gendarmerie le weekend dernier dans la zone portuaire.

L'AFD finance 400 forages

Développement

L’ambassadrice de France et le directeur de l'AFD ont assisté vendredi au lancement du projet PASSCO II.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le deuxième inventaire forestier débutera le 1er mars, a annoncé vendredi le ministère de l’Environnement.