Les chercheurs veulent se recycler

07/02/2008
Les chercheurs veulent se recycler

La société Nioto (partenaire du groupe français Dagris) qui fabrique au Togo des huiles de table veut apporter sa contribution à la protection de l'éco-système. Un terme à la mode en Occident et une priorité en Afrique.

Dans ce cadre, elle vient de fournir au laboratoire de gestion, traitement et valorisation des déchets de l'Université de Lomé (UL), à titre de test, un broyeur de désintégration. Coques de graines de coton et farine de karité, autant de déchets provenant de l'usine agro-alimentaire devraient ainsi à terme être recyclées pour en faire des fertilisants.C'est au laboratoire spécialisé de l'UL d'entamer maintenant les recherches pour parvenir à la réalisation du projet.

Nioto produit de l'huile de coton, de l'oléine de palme et de l'huile végétale. Elle emploie près de 300 personnes au Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Filets sociaux : lancement du transfert monétaire

Développement

La phase opérationnelle de la sous-composante ‘transfert monétaire’ du projet de filets sociaux et services de base (FSB) débutera en décembre.

L'alpha et l'omega du développement

Développement

Le Premier ministre s’est exprimé jeudi au dernier jour du Forum sur les énergies nouvelles organisé par la BOAD.

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.