Microfinance new look

26/06/2009
Microfinance new look

WAGES (Women and Associations for Gain both Economic and Social) et U- CMECS (Union des Caisses Mutuelles d'Epargne et Crédit des Savanes) ont signé le 22 juin une convention de partenariat avec le département chargé du Développement à la Base au Togo. Cet accord permettra aux deux institutions de microfinance d'accorder des crédits aux groupements du PSAEG (Projet de Soutien aux Activités Economiques des Groupements) grâce à un fonds de garantie octroyé par le gouvernement à travers ce ministère.

Tous les groupements du PSAEG peuvent désormais solliciter des lignes de crédit auprès de la FUCEC (Faîtière des Unités Coopératives d'Epargne et de Crédit) pour les Régions des Plateaux, de la Kara et Centrale, aux guichets de WAGES pour la Région Maritime et aux huit caisses de U–CMECS dans la Région des Savanes. Les crédits productifs, rentables, diversifiés, agricoles ou non agricoles sont accordés à un taux  de 9%. Cette initiative constitue une véritable alternative aux prêts traditionnels accordés par les institutions de microfinance.

« C'est une très bonne nouvelle », a confié à republicoftogo.com Victoire Tomegah-Dogbe, ministre directeur de cabinet du chef de l'Etat, en charge du Développement à la base.

Elle a réaffirmé l'engagement du gouvernement dans sa lutte contre la pauvreté et son espoir de voir les populations pérenniser leurs activités génératrices de revenus par ce biais.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.

Elevage : coup de pouce de l'Etat

Développement

300 éleveurs opérant à échelle familiale viennent de recevoir une aide de l’Etat.

Pour le moment, tout est calme

Environnement

Quand les éléments s’en mêlent, l’homme est démuni.