Nicholas Berlanga-Martínez : ‘Nous devons assumer une partie de la responsabilité’

07/02/2014
Nicholas Berlanga-Martínez : ‘Nous devons assumer une partie de la responsabilité’

Lors d’une cérémonie relative au décaissement de l'appui budgétaire 2013 de l'Union européenne (9 milliards de Fcfa) à laquelle assistaient vendredi des ministres et des parlementaires, le représentant européen au Togo, Nicholas Berlanga-Martínez (photo), a commenté la récente hausse du prix des produits pétroliers.

‘La diminution des subventions pétrolières a été une question récurrente dans notre dialogue pour l'amélioration de la qualité de la dépense. Nous l'avons demandée à plusieurs reprises aux autorités et nous devons assumer une partie de la responsabilité. Nos arguments se basaient sur des faits très bien analysés, pas seulement au Togo mais aussi en Europe et ailleurs dans d'autres pays africains : Les subventions pétrolières bénéficient majoritairement aux plus riches, les 20% les plus riches’, a expliqué le diplomate. Une demande formulée par le Fonds monétaire international depuis plusieurs années.

Nicholas Berlanga-Martínez estime que la décision du gouvernement est ‘mesurée à condition que les citoyens togolais puissent compter sur l'utilisation de ces recettes +libérées+ pour plus d'intervention en faveur des couches les plus défavorisées’.  

La hausse du super ou du diesel a des effets multiplicateurs sur l’inflation, sur le prix des produits de base, sur le transport public, sur le coût de la vie en général. 

L’UE incite donc que les autorités à communiquer davantage sur les mesures d’accompagnement qui sont envisagées.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.