Pacte allemand pour l'Afrique

19/11/2019
Pacte allemand pour l'Afrique

Angela Merkel

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, participe mardi à Berlin au ‘Compact Africa’, une initiative allemande destinée à favoriser l’investissement privé en Afrique.

L’année dernière, la chancelière Angela Merkel avait annoncé la création d’un fonds de 1 milliard d’euros censé favoriser les investissements de petites et moyennes entreprises (PME) allemandes et européennes en Afrique.

Ce fonds offrira aussi des fonds propres pour les PME africaines. 

Cette initiative réunit un certain nombre de pays africains*, le Groupe de la Banque mondiale, le Fonds monétaire international (FMI), la Banque africaine de développement (BAD) et d’autres partenaires multilatéraux et bilatéraux afin d’élaborer et d’appuyer des politiques et des actions essentielles pour attirer les investissements privés. 

Le pacte se distingue des initiatives antérieures en mettant explicitement l'accent sur la facilitation de l'investissement privé. 

Plutôt que de s'appuyer sur les flux d'aide publique au développement, il cherche à créer une nouvelle dynamique dans laquelle les gouvernements africains collaborent avec leurs partenaires pour cibler les réformes essentielles pour attirer les investissements privés nationaux et étrangers. 

Le pacte reflète aussi le fait que les ressources publiques sont rares et que seule une croissance tirée par le secteur privé peut répondre aux aspirations du continent et de sa jeune population en vue de créer des emplois suffisamment bien rémunérés.

Pour le Togo, ce format de coopération correspond très exactement à la stratégie contenue dans le plan national de développement axé à 65% sur le recours aux investissements privés.

Outre le chef du gouvernement, la délégation comprend également le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, et le ministre des Mines et de l'Energie, Marc Ably-Bidamon.

______

* Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Egypte, Ethiopie, Ghana, Guinée, Maroc, Rwanda, Sénégal, Tunisie et Togo

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A la COP25, le Togo veut faire entendre sa voix

Environnement

Arzouma Naman-Yerima, la présidente du RFUD, est à Madrid où elle participe à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25.

Culture de la diplomatie

Culture

Profitant de sa visite de travail de 24h au Togo, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a visité jeudi soir le Palais de Lomé.

Non aux juges de rue

Justice

56 personnes ont été victimes de la justice populaire depuis le début de l'année.

Combien de touristes sont venus au Togo en 2018 ?

Tourisme

En 2018, le Togo a accueilli 712.000 touristes. Chiffres sous estimés, affirment les officiels.