Préserver le tissu économique

06/04/2020
Préserver le tissu économique

Laurent Coami Tamégnon

Les entreprises togolaises redoutent de faire les frais du coronavirus. La crise sanitaire a débuté il y a quelques jours et il est beaucoup trop tôt pour en mesurer l’impact économique.

Le patronat (CNP) s’est déclaré rassuré par les annonces de la Banque centrale prête à injecter des liquidités.

Laurent Coami Tamégnon, le président du CNP, devrait évoquer la questions avec les adhérents.

‘Cet après-midi nous allons définir comment bénéficier des mesures d’accompagnement proposées par la BCEAO. Nous allons mener les réflexions avec les responsables de l’institution et les banques’, a-t-il déclaré.

Le premier secteur directement impacté est celui des hôtels. Ils sont vides. Logique. Les frontières son fermées et plus aucune liaison aérienne ne permet de rejoindre le Togo, à l’exception des vols spéciaux. 

Pour les autres secteurs, difficile d’avoir une vue précise.

Il est à noter que les frontières restent ouvertes aux échanges commerciaux. Lomé a aussi la change d’être un important hub logistique qui dessert les pays de l’hinterland.

Un atout pour surmonter les jours difficiles.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le trafic aérien ouest-africain s'est effondré

Uemoa

La baisse du trafic aérien dans la zone UEMOA est de l’ordre de 95%. Un désastre.

Et voici le Waze togolais

Société

Une nouvelle application mobile d'assistant à la conduite et de navigation vient d'être lancée.

Développement humain et inclusion financière

Développement

Chercher de solutions innovantes pour faciliter l'accès des travailleurs informels aux systèmes de protection sociale.

Le CVO est-il efficace ?

Santé

Le Togo va réaliser des tests pour savoir si le 'covid-organics' développé à Madagascar est vraiment efficace.