Relancer la filière cacao

09/09/2009
Relancer la filière cacao

Les pays producteurs de cacao (Copal) sont réunis à Lomé depuis le début de la semaine pour leur 72e assemblée générale. Cette organisation regroupe, outre le Togo, les pays suivants : Brésil,  Côte d'Ivoire,  Cameroun,  Ghana,  Gabon, république dominicaine, Sao Tomé et Principe, Nigeria,  Sierra Leone et Malaisie.

Au centre des débats, le niveau des cours mondiaux qui sont actuellement satisfaisants.      Mais le problème auquel est actuellement confronté le Togo, c'est une chute brutale de sa production passée de 20.000 à 8.000 tonnes. Les groupements de producteurs ont reçu récemment une aide de l'Union européenne pour tenter de relancer cette filière et de profiter de la hausse des cours.

Les prix du cacao ont monté à 1.923 livres à Londres, un peu en retrait des 1.925 livres touchées la semaine dernière (plus haut depuis avril), et réussi à finir en hausse, comme à New York, alors qu'ils avaient connu un fort décrochage la semaine précédente.

"Des signaux de ventes sur les marchés ont contribué à la baisse des cours (en début de semaine, ndlr) alors que le regain du dollar approfondissait les pertes", notaient les analystes de Public Ledger, ajoutant que "la faiblesse du cacao était également liée à la rumeur d'une bonne récolte ivoirienne (premier producteur mondial, ndlr) et que cette dernière pourrait commencer plus tôt que prévu.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

D1: pas de changements

Sport

La 16e journée du championnat de première division s’est déroulée mercredi. 

Taux d'exécution record

Développement

Le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) a rempli la plupart de ses engagements en 2019. 

La santé avant tout

Santé

Sur les pages Facebook et Twitter du candidat Unir figure un visuel destiné à assurer la promotion des services de santé.

Equipements de protection pour les personnels aux frontières

Santé

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a remis des équipements de protection contre le covid-19 aux autorités togolaises.