Riz : Intensifions la production locale

04/09/2009
Riz : Intensifions la production locale

La 27e Assemblée ordinaire des ministres des pays membres du Centre du riz pour l'Afrique (ARDAO) s'est ouverte jeudi à Lomé. Créée en 1971, l'Ardao est une organisation qui regroupe 22 pays africains dont l'objectif est d'intensifier la recherche scientifique dans la production du riz. Le Togo a pris la présidence exécutive de l'institution en 2007.

Le Premier ministre, Gilbert Houngbo (photo), qui présidait la session d'ouverture en compagnie du ministre de l'Agriculture, Kossi Messan Ewovor,a rappelé le rôle prépondérant joué par cette organisation régionale avant de saluer les efforts accomplis par les gouvernements et les institutions financières internationales pour relever les défis de la pauvreté par l'intensification des recherches dans le domaine rizicole.

« Les importations de riz, rendues inévitables en raison de la faiblesse de la production africaine, ont de sérieuses répercutions sur nos pays les rendant dépendants d'un marché international très aléatoire. Cette situation nous interpelle et appelle, de votre part, un éveil de conscience pour relever les défis de la pauvreté et de l'insécurité alimentaire qui touchent la majorité des populations de la sous-région » a déclaré Gilbert Houngbo.

Le PM a indiqué que les riziculteurs togolais cultivaient de nouvelles variétés de riz mises sur pied par les experts de l'Adrao, mais que « cette production restait dans un proportion mineure ».

Le chef du gouvernement a promis le soutien actif du gouvernement pour accroître les recherches et la production de nouvelles variétés dans le pays.

Les variétés « NERICA » élaborées par les experts de l'Adrao, ont l'avantage de donner des résultats rapides sans un recours à de gros moyens de production.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sous les verrous

Faits divers

La police a mis la main mardi sur un groupe d’individus responsable d’un braquage il y a quelques jours à Lomé.

Creuser très profond

Environnement

Les forages ne garantissent pas l’obtention d’une eau potable.

Un scandale environnemental

Environnement

La rivière Eké qui traverse Atakpamé est polluée. La faute aux mauvaises pratiques des habitants.

Partir en voyage, c'est possible

Tourisme

C’est le moment de voyager. L’aéroport de Lomé est ouvert au trafic commercial.