Ruse de Sioux

03/05/2021
Ruse de Sioux

Les vendeurs font dans la discrétion

La vente d’essence de contrebande, communément appelée ‘Boudê’ est interdite. Sur la papier.

Des réseaux bien organisés continuent de vendre le carburant au bord des routes en faisant attention de ne pas se faire prendre par la police.

Pour flouer la vigilance des forces de l’ordre un seul petit bidon, une bouteille vide ou une brique signalent la présence d’une point de vente. Les automobilistes ont bien compris ce discret signal.

‘Je suis sans emploi et c’est le seul job qui m'aide à nourrir ma famille donc je ne peux m'empêcher de le faire’, explique un vendeur sur la bretelle de Bè (Lomé).

Le pire est que l’essence frelatée est souvent vendue plus chère que celle en station-services. 450 F contre 425 au tarif officiel.

Selon l’office togolais des recettes (OTR), le Togo perd annuellement plus de 20 milliards de Fcfa de recettes en raison du trafic. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Kako Nubukpo est entré en fonction

Uemoa

Kako Nubukpo, le nouveau commissaire de l’UEMOA a prêté serment lundi à Ouagadougou.

Pas de changement

Sport

La 9e journée du championnat de D1 s’est déroulé ce week-end.

Interconnexion avec le Togo ?

Développement

Le gouvernement ghanéen vient de présenter trois projets ferroviaires d'une valeur totale de 12,9 milliards de dollars.

Un an d'épreuve

Santé

Le Covid en Afrique, un an après. C’est le thème d’une visioconférence organisée samedi par l’OMS.