Trafic en grande pompe

10/03/2009
Trafic en grande pompe

Le trafic d'essence entre le Ghana et le Togo a atteint un niveau tel qu'Accra entend prendre des mesures répressives. Les compagnies de distribution semblent incapables de mettre un terme à un vol à grande échelle dans les stations-service des environs d'Aflao, à la frontière avec le Togo.

Les cuves des stations sont littéralement siphonnées par des gangs spécialisés qui font ensuite passer l'essence au Togo par camion ou par bateau.Le trafic s'est amplifié depuis décembre dernier quand le litre de super sans plomb a baissé à la pompe au Ghana. Il vaut un peu plus de 300 Fcfa contre 500 au Togo.

Certains gérants de stations-service travaillent main dans la main avec les réseaux mafieux pour voler l'essence, affirment la police ghanéenne.

Cette situation constitue un important préjudice pour l'Etat togolais et pour les distributeurs locaux.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un scandale environnemental

Environnement

La rivière Eké qui traverse Atakpamé est polluée. La faute aux mauvaises pratiques des habitants.

Partir en voyage, c'est possible

Tourisme

C’est le moment de voyager. L’aéroport de Lomé est ouvert au trafic commercial.

Le Sarakawa se refait une beauté

Tourisme

L’hôtel Sarakawa de Lomé vient d’achever des travaux de modernisation. Il était temps.

Ecoutez et regardez

Culture

Une plateforme dédiée à la promotion des artistes togolais a été lancée mercredi.