Un accord gagnant-gagnant

25/11/2020
Un accord gagnant-gagnant

Les producteurs auront tout à gagner

Les députés avaient adopté en juin dernier le projet de loi qui autorisant la cession du capital de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT). C’est le Groupe singapourien Olam qui a acheté 51% des parts détenues par l’Etat. La société a officialisé l’opération dans un communiqué du 20 novembre.

A l’issue du conseil des ministres qui s’est tenu mercredi, le communiqué souligne qu’'il s’agit d’un partenaire (Olam) de renom déjà fortement impliqué en tant qu’acheteur du coton togolais, dont l’expertise est reconnue et dont la présence dans plusieurs pays voisins est couronnée de succès’. 

Cette cession, précise le texte, a pour objectif de doubler les rendements notamment en exploitant la carte de fertilité des sols , de moderniser l’outil industriel sur toute la chaîne, de la production à la transformation, de développer la marque coton made in Togo’ afin de jouir d’un différentiel de prix par rapport à la qualité. 

Cette alliance permettra aux producteurs d’augmenter leurs revenus, notamment par la mise en place d’un mécanisme de stabilisation qui constituera une protection face à d’éventuelles fluctuations des prix du coton sur le marché international. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les gros bras ne font plus les malins

Faits divers

La police a appréhendé huit personnes qui faisaient partie d’un réseau de ‘gros bras’ chargé d'intimider des vendeurs ou des acquéreurs lors de litiges fonciers.

Le cartable magique de Victor Agbegnenou

Diaspora

Le Club diplomatique de Lomé accueillait mardi soir le franco-togolais Victor Agbegnenou, concepteur du cartable numérique.

100 milliards décaissés en 10 ans

Développement

L'Agence nationale pour développement à la base (ANADEB) a pour mission de sortir les plus fragiles de la misère.

Achats en toute sécurité

Tech & Web

Il y aura bientôt autant de sites marchands que d’habitants au Togo.