Savoir et mobilité

22/11/2017
Savoir et mobilité

Droit à l'éducation

Le Togo pourra ratifier la Convention régionale révisée de l’Unesco sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l’enseignement supérieur dans les États d’Afrique.

Les députés ont adopté mercredi le projet.

Le texte vise à promouvoir l’intégration continentale à travers la coopération entre les établissements d’enseignement supérieur. L’objectif est également de faciliter les échanges et la mobilité des étudiants.

La ratification permettra en outre au Togo de recevoir des aides de l’Unesco tant sur le plan technique que financier.

La convention reconnaît plus généralement le droit à l’éducation comme faisant partie des droits fondamentaux de l’homme, d’où la nécessité de faciliter l’accès à l’enseignement supérieur au plus grand nombre de personnes, sans considération de leur statut social, genre, origine et nationalité. 

Elle prévoit des dispositifs très étoffés comme l’enseignement supérieur transfrontalier, l’apprentissage à distance, l’assurance qualité 

Pour le ministre de l'Enseignement supérieur, Octave Nicoué Broohm, la ratification va contribuer à l’amélioration de la qualité des études dans le public et le privé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une question environnementale et de santé publique

Environnement

Le Togo ne dispose pas encore d’une stratégie de gestion et de traitement des produits chimiques et des déchets dangereux. C’est un vrai problème et une question environnementale.

Socle commun et partenariats régionaux

Coopération

Les négociations se poursuivent à Bruxelles depuis le mois de septembre entre le groupe des pays ACP et l'Union européenne afin de parvenir à un nouvel accord de coopération.

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.

Promotion de l'emploi et sécurité au travail

Social

La France et le BIT (Bureau international du travail) sont liés par un accord de partenariat dont bénéficie directement le Togo.