Les résultats ne sont pas au rendez-vous

14/10/2021
Les résultats ne sont pas au rendez-vous

Le Togo est victime du réchauffement de la planète

Le Togo participera du 31 octobre au 12 novembre prochains à Glasgow à la COP26.

Jugée cruciale, elle représente, selon beaucoup, la dernière chance pour le monde de maîtriser le changement climatique.

Ce sommet est le premier test important de l’accord de Paris 2015, dans le cadre duquel les pays sont censés réévaluer leurs engagements nationaux en matière d’atténuation par rapport à l’objectif global de température de l’accord de Paris dont l’objectif est de maintenir l’augmentation de la température moyenne mondiale bien en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels et poursuivre les efforts pour limiter l’augmentation à 1.5°C.

Six ans après la signature de l’accord de Paris, les résultats ne sont pas au rendez-vous. 

En effet, selon le dernier rapport du GIEC, publié en août, les engagements pris par les Etats signataires de l’Accord  de 2015 mènent le monde à un réchauffement catastrophique de +2,7°, très loin de l’objectif de 1,5° espéré pour limiter ses retombées destructrices. 

Les pays doivent aller plus loin que ce qu’ils ont fait à Paris pour maintenir l’espoir de limiter la hausse des températures.

Le Togo n’est pas un pollueur, mais il directement concerné par les changements climatiques dont il paye les conséquences avec des précipitations de plus en plus violentes, des inondations et l’érosion de son littoral. 

‘L’année 2020 a été la plus impactée par les inondations avec des dommages sur des superficies de cultures estimées à 6.900 hectares, soit une perte de production estimée à 9000 tonnes’, confirme d’ailleurs Katari Foli-Bazi, le ministre en charge de l’Environnement. 

Des pertes qu’il estime à 26 milliards de Fcfa, soit 1,23% du PIB national. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Contrer la menace

Tech & Web

Un sommet international sur la cybersécurité aura lieu à Lomé les 25 et 26 octobre prochains.

Cause commune

Culture

Rencontre inédite entre la chanteuse togolaise Valentine Alvares et le rappeur Ghanéen AJ Nelson.

Trop, c'est trop

Faits divers

Un nouveau corps sans vie a été repêché mardi dans le 4e lac de Lomé (qui récupère les eaux de pluie).

Lecture pour tous

Culture

L'OIF appuie le gouvernement pour l'installation de Centres de lecture et d'animation.