L'Afrique de l'Ouest en quête de convergence macro-économique

21/02/2018
L'Afrique de l'Ouest en quête de convergence macro-économique

Les chefs d'Etat de la Cédéao mercredi à Accra

La 5ème réunion de la ‘Task Force présidentielle sur le programme de la monnaie unique de la Cédéao’ s'est ouverte mercredi à Accra en présence du président de l’organisation régionale, Faure Gnassingbé.

Une réunion qui doit permettre d’adopter une nouvelle feuille de route pour accélérer le processus de création de la monnaie unique d’ici à l’horizon 2020.

Mais de l’avis des responsables de la Cédéao, il sera impossible de respecter cette échéance.

L’idée de monnaie unique pour les pays d’Afrique de l’Ouest n’est pas nouvelle. Elle remonte à plus de 30 ans.

Il y a quatre ans, une Task force avait été créé pour examiner les modalités de sa mise en œuvre.

L’une des raison pour laquelle 2020 paraît précipité est qu’aucun des 15 pays membres n’a respecté de manière continue les critères de premier ordre du programme de convergence macro-économique.

L'harmonisation des politiques monétaires entre les huit monnaies de la Cédéao, qui doit précéder la monnaie unique, n'est pas faite et l'institut monétaire, prélude à une Banque centrale commune, n'a pas vu le jour.

Le président nigérien Mahamadou Issoufou a suggéré récemment la mise en circulation à partir de 2020 d'une monnaie unique au sein des pays de la Cédeao qui sont techniquement prêts, suivant le modèle européen avec l'euro.

L'adhésion des autres Etats pourrait se faire au fur et à mesure, 

Créée en 1975, la Cédéao regroupe aujourd'hui 15 pays totalisant 300 millions d'habitants qui utilisent des monnaies différentes.

Huit de ces pays ont en commun le franc CFA, arrimé à l'euro, et sont rassemblés au sein de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa): le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Mais chacun des sept autres pays de la Cédéao a sa propre monnaie: l'escudo pour le Cap-Vert, le dalasi pour la Gambie, le cédi pour le Ghana, le franc guinéen pour la Guinée, le dollar libérien pour le Liberia, le naira pour le Nigeria et le leone pour la Sierra Leone. Ces monnaies ne sont pas convertibles entre elles.

La réunion d’Accra se déroule en présence des présidents du Togo, du Ghana, du Niger, de Côte d’Ivoire et du président de la Commission de la Cédéao.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Transformation numérique : le revers de la médaille

Tech & Web

La transformation numérique a bouleversé le quotidien de nombreux Togolais. Mais de nouvelles menaces sont en plein essor.

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).