L’UEMOA se délocalise pour une journée

07/09/2014
L’UEMOA se délocalise pour une journée

L'objectif est de mobiliser plus de 15 milliards d’euros

Les 8 pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) investissent Dubaï le 9 septembre le temps d’une conférence économique destinée à drainer les investissements du Golfe.

Objectif de cette rencontre inédite, mobiliser plus de 15 milliards d’euros en faveur de 17 projets régionaux, principalement dans les infrastructures : modernisation du réseau ferroviaire et construction d’une autoroute ouest-africaine.

Fonds souverains, investisseurs privés et banques de développement sont les bienvenus.

Si la manifestation revêt un caractère régional, chaque pays va tenter de vendre ses propres projets.

Raison pour laquelle le président Faure Gnassingbé sera présent dans l’émirat.

C’est bien là l’illustration de la diplomatie économique pratiquée par le chef de l’Etat.

Le Togo est à la recherche de financements nouveaux ou additionnels dans un certain nombre de secteurs : banque, télécommunications, hôtellerie, logements sociaux, routes ou agriculture.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor, est arrivé dimanche à Dubaï.  

L’Union économique et monétaire ouest-africaine comprend les pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.