Première intervention de l'AFD en faveur de la BIDC

28/07/2020
Première intervention de l'AFD en faveur de la BIDC

Mareva Matar et Agyekum Nana Donkor mardi à Lomé

L’Agence française de développement (AFD) a accordé mardi une ligne de crédit de 50 millions d’euros à la BIDC, la Banque d’investissement et de développement de la Cédéao.

Ces fonds doivent accompagner la relance économique dans les 8 pays de l’Union, durement impacts par la crise sanitaire.

'Dans un contexte de relance tel qu’il devra se dessiner à l’issue de la crise sanitaire, l’intégration financière sous-régionale constituera un enjeu crucial pour le développement d’un modèle économique plus durable et résilient. Dans ce contexte, le positionnement des institutions financières régionales de développement, au premier rang desquelles la BIDC, doit être renforcé afin de constituer des instruments au service de l’intégration régionale et de la transition vers des modèles économiques plus durables et résilients', a déclaré  Mareva Matar, directrice adjointe de l’AFD au Togo. Elle avait à ses côtés Georges Agyekum Nana Donkor, le président de la BIDC.

La Banque a son siège à Lomé.

Informations complémentaires

Communiqué AFD-BIDC.pdf 560,82 kB

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Délinquance transfrontalière

Faits divers

Neuf personnes ont été arrêtées par la police. La petite bande avait l’habitude de commettre ses méfaits à Lomé avant de repartir au Ghana.

Des spécialistes pour assurer un développement durable

Environnement

Le ministère de l’Environnement va recruter par concours 750 spécialistes de la protection de la nature.

Une initiative qui arrive à maturité

Coopération

L’initiative Muskoka (Projet d’amélioration de la santé maternelle et infantile) a été lancée il y a 5 ans.

Une politique d’inclusion maîtrisée

Développement

98 milliards de Fcfa, c’est le montant des crédits accordés depuis 7 ans par le Fonds national de la finance inclusive (FNFI).