Solidaires face à une crise inédite

04/04/2020
Solidaires face à une crise inédite

Sani Yaya

Mobilisé sur le front sanitaire et social, le gouvernement prépare déjà l’après pandémie.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, est au front depuis plusieurs jours pour mettre en oeuvre les mesures annoncées le 1er avril par le chef de l’Etat pour combattre le covid-19 (40 cas confirmés et 3 décès à ce jour).

‘Cette crise est mondiale, humanitaire, sanitaire, économique, financière et sociale’, rappelle le ministre.

M. Yaya n’est pas un adepte de la langue de bois. Cette crise inédite va abaisser les prévisions de croissance économique pour 2020.

‘Ce sera un choc, et c’est déjà un choc pour l’activité économique. C’est une vraie menace sur tous les acquis depuis 15 ans, y compris sur le PND’, explique-t-il.

Le taux de croissance devrait se situer autour de 2,1 à 2,5%. Il s’agit là d’une hypothèse moyenne susceptible d’évoluer en fonction de la durée de la pandémie.

Le président Faure Gnassingbé a annoncé la création d’un fonds de soutien de 400 milliards de Fcfa.

Ces montants seront destinés à financer l’urgence sanitaire (équipements, dépistage, traitements, masques …), mais aussi à accompagner la population la plus vulnérable et les entreprises.

Le gouvernement a prévu un ambitieux programme de transfert monétaire. Les populations les plus vulnérables seront les bénéficiaires afin de maintenir leur pouvoir d’achat (artisans, petits commerçants, conducteurs de taxis-motos …).

Cet appui sera octroyé à partir de critères objectifs, précis et en totale transparence, assure le ministre.

Comment le Togo est-il en mesure de trouver ces 400 milliards ?

Il puisera dans le budget de l’Etat et s’adressera aux partenaires extérieurs et aux opérateurs économiques togolais et étrangers. Des aides accordées sous la forme de dons et de prêts.

Les pourparlers ont déjà commencé avec les bailleurs qui sont très sensibles à notre demande, explique Sani Yaya. Vendredi, le Fonds monétaire international (FMI) a accordé une aide exceptionnelle afin de permettre au Togo de faire face à la déferlante covid-19.

L’Etat est soucieux de privilégier le tissu des entreprises et de préparer la fin de la crise sanitaire.

Le gouvernement fera preuve de souplesse dans le recouvrement des impôts et des taxes est prêt à discuter sur le principe d’un échéancier concernant les entreprises en difficulté. 

Les banques sont également appelées à jouer leur rôle grâce au soutien apporté par la BCEAO.

‘Elles auront de la liquidité pour soutenir l’activité économique’, précise le ministre.

Il espère une baisse des taux de crédit pour ne pas étouffer les clients. L’idée est de revoir la politique du crédit dans un effort collectif.

M. Yaya précise certaines mesures adoptées dans le cadre d’un dispositif global de riposte.

Les retraités ne seront pas oubliés. Les équipements sanitaires et les médicaments destinés à la lutte contre la pandémie bénéficieront d’une exonération totale de taxes.

Les autorités envisagent une baisse des prix des carburants - déjà subventionnés par l’Etat.

‘Ils seront revus à la baisse dans quelques jours. Ce sera annoncé très prochainement’, indique Sani Yaya.

Les ministres des Finances africains sont convenus la semaine dernière que le continent avait besoin d'un plan de relance de 100 milliards de dollars – dont 44 milliards de dollars en dispenses de service de la dette – pour faire face au nouveau virus.

Il reste à savoir si l’Afrique parviendra à éviter les contaminations massives à cette infection virale. Dans le cas contraire, les conséquences risquent d’être difficiles à gérer, alors que de nombreux pays du continent pâtissent de systèmes de santé fragiles et ne disposent d’aucune marge de manœuvre budgétaire. 

Le FMI a annoncé début mars qu’il allait mobiliser 50 milliards de dollars (43,5 milliards d’euros) pour lutter contre le nouveau coronavirus. Cette somme est destinée aux pays émergents et à faible revenu pour répondre à leurs éventuels besoins, dont 10 milliards seront disponibles à taux zéro pour les Etats les plus pauvres. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Solidaire du Liban

Société

L’opérateur Moov Togo a décidé de baisser de 50% le prix des appels vers le Liban.

Barre symbolique

Santé

Le Togo a franchi jeudi la barre symbolique des 1.000 contaminations au covid-19. 

Si tout va bien

Sport

La saison de football pourrait reprendre début octobre, mais le conditionnel est de mise. 

Gracias de nuevo

Coopération

La ‘brigade médicale ‘ cubaine, dirigée par le Dr Miguel Gomez Cruz, a quitté Lomé mercredi après 4 mois d’une mission anti-covid au Togo.