Transfert d'argent : moins cher et plus rapide

09/11/2009
Transfert d'argent : moins cher et plus rapide

Le transfert d'argent instantané qui a fait le succès de sociétés comme Western Union ou Money Gram va connaître dans les mois qui viennent un profond bouleversement avec l'arrivée de nouveaux services plus innovants et moins coûteux pour le client. Une bonne nouvelle pour tous ceux - et ils sont très nombreux - qui envoient de l'argent au Togo.

C'est ainsi que Western Union a signé un accord avec le réseau de distribution de journaux Relais H pour envoyer de l'argent depuis l'un des très nombreux points de vente à travers toute la France. Des concurrents ont dans leurs cartons d'autres projets pour offrir des services équivalents depuis des supermarchés, des tabacs et même des stations service. Enfin, des opérateurs indépendants planchent sur un système de cartes prépayées achetées dans des commerces (sur le modèle des unités téléphoniques) avec un numéro de code envoyé par téléphone mobile au bénéficiaire lui permettant de percevoir les fonds immédiatement depuis un réseau de distribution qui sera implanté à Lomé et dans les grandes villes du pays.

Ce système pourrait être opérationnel mi-2010.

L'Afrique reçoit chaque année 40 milliards de dollars des émigres qui travaillent dans d'autres continent (rapport de l'International Fund for Agricultural Development (IFAD)). Un marché considérable.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des fresques qui racontent le Togo

Culture

Une partie d’une mur d’enceinte de l’université de Lomé accueille une fresque colorée réalisée par des étudiants de l'EAMAU.

Un modèle de coopération utile

Développement

Le PNUD vient de publier son rapport 2019 sur le Togo. La coopération s'inscrit en droite ligne des objectifs contenus dans le PND.

Contrat pro pour Hakim Traoré

Sport

Le germano-togolais Hakim Traoré a signé vendredi son premier contrat professionnel avec VFL Osnabrück (Allemagne).

Une approche innovante de l'agriculture

Développement

La BAD a accepté de continuer à financer le PAIEJ-SP. Une phase 2 est à l'étude.